Tests

Estimation des coûts de rénovation de la salle de bain

renovation salle de bain

Une salle de bain entièrement rénovée est l’un des projets de rénovation les plus désirés de tous les propriétaires et est aussi celui qui peut ajouter de la valeur immobilière à votre maison. Une salle de bains de luxe peut faire attirer de potentiels acheteurs, alors que la même résidence avec une vieille salle de bain pourra attendre longtemps avant d’avoir une offre.

La rénovation de salles de bain est aussi l’un des projets de rénovation les plus difficiles à évaluer, car il y a tant de variables en jeu et les matériaux sont disponibles dans une si grande variété de qualité. Quand on peut dépenser aussi peu que 100 euros pour une nouvelle toilette ou jusqu’à 10 000 euros, l’évaluation du projet demeure assez complexe!

Enquêtes sur les coûts moyens

Dans un sondage réalisé en 2018 par HomeAdvisers, un acteur numérique qui permet aux propriétaires d’analyser les coûts de rénovation de leur maison et de communiquer avec des professionnels présélectionnés, il faut débourser 10 246 euros pour une salle de bain (la plupart se situant entre 5 943 et 14 771 euros). Pour une petite salle de bain misez entre 3 500 à 7 000 euros, tandis que les grandes salles de bains principales peuvent aller bien au-delà de 13 000 euros ou plus. Il convient toutefois de noter que ces chiffres sont des moyennes si on prend en compte les travaux de bricolage et l’assistance d’entrepreneurs. Généralement, pour amortir le coût, les propriétaires décident de faire tout ou partie des travaux eux-mêmes.

Une autre source, la National Kitchen and Bath Association, a déclaré que le montant moyen dépensé pour la rénovation d’une salle de bain en 2016 était de 11 369 euros. La moitié des propriétaires ont payé entre 10 000 et 29 999 euros pour la rénovation d’une salle de bain, tandis que 31 % ont déclaré avoir payé plus de 30 000 euros.

Les étapes de la rénovation

Une façon utile d’examiner les coûts de rénovation d’une salle de bain est de catégoriser les différentes étapes de travail. Quand les propriétaires veulent faire le travail eux-même, ils ont tendance à choisir les matériaux les moins chers pour une question d’économie. Mais les propriétaires qui font appel à des entrepreneurs sont prêts à débourser une coquette somme. Cela signifie qu’une salle de bains  » remodelée  » peut coûter environ 1 000 euros pour un petit bricolage de surface avec le changement de luminaires, ou jusqu’à 50 000 euros ou plus pour un agrandissement et une rénovation avec des matériaux de qualité supérieure. A ce prix, certains propriétaires s’attaquent eux-mêmes aux travaux et remplacent les toilettes et l’évier, mais laissent les éléments centraux – la plomberie, le câblage, la ventilation et les structures murales – intacts. La baignoire et la douche restent aussi intouchables.

La gamme de prix dépend ici de la qualité des matériaux choisis. Généralement, un tel projet n’exige pas de nouveaux circuits ou un réacheminement majeur des conduites de plomberie. Vous pourrez débourser entre 5 000 à 15 000 euros. Si vous avez d’excellentes compétences en menuiserie et en démolition, vous pourrez vous attaquer à l’arrachage des murs et reconfigurer l’aménagement de la salle de bain pour occuper un plus grand espace dans la maison. A partir de là, une refonte complète est effectuée.

Les propriétaires devraient examiner attentivement leur niveau de compétence et le temps requis pour un projet de rénovation totale. Cela peut prendre beaucoup de temps, alors assurez-vous d’avoir au moins une autre salle de bain dans votre maison que vous pourrez utiliser pendant toute la durée de votre projet.

Coût de l’agrandissement de la salle de bain : 7 500 à 20 000 euros.

Si vous voulez faire appel à des entrepreneurs, et acheter des matériaux de qualité, le coût est évalué entre 15 000 à 30 000 euros.

À ce niveau, il s’agira de travaux de grande envergure. Il faut rénover jusqu’aux montants, arracher les murs et recadrer de nouveaux murs pour créer un espace sanitaire plus grand. Il peut y avoir un réacheminement complet de toutes les conduites de plomberie et l’installation de nouveaux circuits électriques. Très peu, voire aucun, des anciens appareils sanitaires sont conservés.